Gaël Tallec : "Jason Baitieri fait un travail énorme"

L'ancien deuxième ligne de Wigan a rechaussé les crampons en septembre dernier pour venir en aide au club qu'il entraîne, le Sporting Treiziste Toulonnais.
Gaël Tallec, à gauche sur la photo, lors du jubilé de Jérôme Guisset, aux côtés d'Arnaud, le speaker des Dragons, et d'Arnaud Dulac

A bientôt 36 ans, Gaël Tallec, enfant de Tonneins passé par Lézignan et l'UTC, joue toujours, au Sporting Treiziste Toulon, un club créé voici un an. Et auquel il apporte, comme entraîneur, sa riche expérience d'ancien avant de Super League (100 matchs avec Wigan, Castleford, et Halifax), entre 1995 et 2000.
Devenu ensuite champion de France de Pro D2 avec le RC Toulon, celui qui découvrit l'ivresse du haut niveau en Angleterre à tout juste 18 ans, ne rate aucun match des Dragons Catalans à la télévision.
Rencontre samedi dernier à Salon de Provence, dans le cadre du Congrès de la FFR XIII, avec l'ancien coéquipier des plus grands, Shaun Edwards, Tony Smith, Jason Robinson, Denis Betts, Kris Radlinski, Martin Offiah, Gary Connolly, Darren Rogers, Greg Florimo…

COMMENT S'EST PASSÉE CETTE PREMIÈRE SAISON À LA TÊTE DU SPORTING TREIZISTE TOULONNAIS ?
"Ce fut un succès. Nous avions plus de 40 licenciés, presque trop pour une seule équipe. Avec deux seuls treizistes dans nos rangs, Akim Dib et moi-même, nous avons perdu en demi-finales aller-retour - avec une victoire à Toulon, au match retour - face à Villeneuve-Minervois, le futur champion, et j'ai été agréablement surpris par le niveau de jeu en Fédérale."

QU'ATTENDRE DE LA PROCHAINE SAISON ?
"Au départ de la saison, on ne comptait qu'une poignée de dirigeants, ils sont plus nombreux aujourd'hui et c'est donc encourageant. Avec eux, nous avons mené une action d'initiation au quartier La Beaucaire, dans un cadre communal. Nous allons en mener une deuxième dans un autre quartier, Saint-Jean du Var, le but étant de créer une école de rugby d'ici deux ans. Cet été, nous organiserons un tournoi de besace XIII sur la plage du Mourillon, et fin décembre début janvier notre stade bénéficiera d'une tribune de 1200 places."

LE RUGBY A XIII PEUT-IL RAISONNABLEMENT S'IMPLANTER DE MANIÈRE DURABLE, À TOULON ?
"J'y crois, car le produit est bon, surtout quand je compare avec ce que propose le XV en France au plus haut niveau. A la télé, la finale du Top 14 a généré plus de ralentis que d'actions proprement dites, c'est dire… Et quand je regarde le Super 15 de l'hémisphère sud et notre championnat de France, j'ai l'impression que ce n'est pas le même sport. Si chez nous on ne change pas quelque chose, par exemple sur les mêlées…

QUEL EST TON DRAGON PRÉFÉRÉ ?
"C'est en Jason Baitieri que je me retrouve le plus. Il fait un travail obscur, mais énorme. Sinon, Rémi Casty est un super joueur."

ET PARMI LES ÉQUIPES ANGLAISES, QUEL JOUEUR TE FAIT LA PLUS GROSSE IMPRESSION ?
"Rob Burrow, le demi ou talonneur de Leeds. C'est incroyable comment un joueur si petit par la taille peut être aussi fort. C'est l'impact player rêvé."

LEQUEL DE TES ANCIENS COÉQUIPIERS À WIGAN T'A LAISSÉ LA PLUS FORTE IMPRESSION ?
"Jason Robinson, qui pouvait faire basculer un match à n'importe quel moment."

ET À CASTLEFORD ?
"Adrian Volwes."

DANS LES RANGS DU XIII DE FRANCE ?
"Jérôme Guisset et Abde El Khalouki."