L'USAP boit la tasse à Biarritz et le paie au prix fort

Pro D2 / 14E JOURNEE : BIARRITZ - PERPIGNAN (37-11).- Le carton rouge que Gert Muller, le pilier catalan a écopé à la 55e minute fut le tournant du match. La faute de trop. Comme un gros coup d'arrêt. Les Biarrots autrement plus pragmatiques que les Catalans ont vite mené sur un essai en contre de Yoann Artru, l'ex ailier de l'USAP. Seulement, Raphael Carbou et ses partenaires ont su rebondir sur un essai en bout de ligne de Samuel Faconnier. L'USAP pouvait y croire, mais en perdant ensuite Berend Botha sur blessure, c'était mission impossible. L'USAP devait boire la tasse en fin de match . Soirée cauchemardesque pour les Catalans.
1/3 au pied pour Romuald Seguy, le buteur catalan sous des trombes d'eau. L'ouvreur de l'USAP tomba aussi sur un mur biarrot infranchissable;

BIARRITZ (stade Aguilera) : Biarritz - USAP : 37-11.
Mi-temps : 16-8
Temps pluvieux, fortes averses, terrain gras, vent frais favorable à l'USAP en première mi-temps. moyenne affluence  5 000 spectateurs environ.
 
Pour Biarritz : 4 essais Artru (6e), Délai (55e), Hamdaoui (70e. 80e), 4 transformations Bernard (6e, 55e, 70e, 80e), 3 pénalités Bernard (27e, 35e, 39e).
Carton rouge : Levi (58e, coup d'épaule dangereux sur Berend Botha).
 
Pour Perpignan : essai Faconnier (24e), 2 pénalités Seguy (30e), Selponi (64e).
Carton jaune : Pujol (39e, antijeu).
Carton rouge : Muller (55e, plaquage haut dangereux).
 
ÉVOLUTION DU SCORE : 7-0, 7-5, 10-5, 10-8, 13-8, 16-8 (mi-temps) - 23-8, 23-11, 30-11, 37-11 (score final).
 
LES ÉQUIPES
 
BIARRITZ : Hamdaoui - Delaï, Dachary, Vakacegu, Artru, (o) Bernard, (m) M.Lucu - Manu, Placines !cap),.Guiry - .Hewitt, Singer - Leatigaga, Lévi, Synaeghel. 
 
 
Sont entrés en 2e mi-temps : Peyresblanques, Cabarry, Nabou, De Coninck, Etcheverry, Tawalo, Arrate Assi.
 

 
PERPIGNAN .- Bousquet.- Pujol. Torfs, Lucas Faconnier - (o) Seguy (m) Deghmache - Strokosch puis Raynaud (30e), Chateau, André - Eru puis Botha (41e), Labouteley - Walcker, Carbou (cap), Muller.
 
Sont entrés en 2e mi temps : De Fauverge, Forletta, Botha, Ecochard, Selponi, Cocagi et Kotze. 
 
 
* LE MATCH
 
L'USAP prend l'eau et...
la marée dans le money-time
 
Elle n'aime pas la pluie, l'USAP ne sait pas jouer sous d'énormes averses. Ce n'est pas nouveau. Force est devreconnaître que le résultat sec, ce 37-11 sera dur à avaler. Il est trop gros pour être vrai'. C'est un sacré coup d'arrêt après deux mois et demi d'invincibilité, loin de ses bases.
Et comme toujours, en Pays basque, l'USAP a pêché par son indiscipline récurrente. Une fois encore, l'arbitre M..Blasco Baque l'a sévèrement sanctionné comme en 2016. Le carton rouge infligé à Gert Muller est très sévère. Ce fut le tournant du match peu avant l'heure de jeu alors que l'USAP était encore dans le match à 16-8.
 
C'est vrai qu'elle avait rendu la vie trop facile au Biarritz Olympique en offrant un essai trop facile d'entrée à Yoann Artru, l'ailier biarrot, sur une série de mauvais plaquages. Elle traîna comme un boulet ce 7-0 de l'entame de match même .si,elle sut rebondir sur un essai en bout de ligne de Samuel Faconnier, que de points gratuits offerts ensuite à Pierre Bernard, le buteur biarrot qui ne rata pas grand-chose au pied et qui permit au B.O de virer avec huit points d'avance à la mi-temps (16-8).
 
.C'était plutôt bien payé. L'USAP déjà réduite à 14 après la sortie sur carton jaune de Jean- Bernard Pujol sur une faute peu évidente. Elle allait le payer au prix fort sur son manque de maîtrise.
Sur le fil du rasoir, l'USAP allait franchir la ligne jaune sur un mauvais plaquage de Gert Muller. L'USAP bloquée au feu rouge - sous des tonnes d'averses - allait boire le calice jusqu'à la lie. Elle perdait d'abord son meilleur avant Berend Botha victime d'une sévère agression signe du talonneur biarrot Levi qui vit rouge.elle sortait surtout de son match en étant complètement désorganisée.
Pour encaisser tous comptes faits trois essais sur des turnovers ou encore des essais de filou signés d'Hamdaoui ou de Délai. Quatre essais de trois-quarts Biarrots face à une ligne d'attaque et surtout une défense telzniee sans son leader Lifeimi Mafi. Cherchez l'erreur. 
 
 
L'USAP n'a pas fait le poids derrière. Le coaching rajeuni et imposé par Patrick Arlettaz n'a pas marché. Sans Mafi, Piukala, Acebes et avec un Cocagi condamné jeudi soir à jouer 3e ligne pour boucher les trous après les blessures de Strokosch, Eru et de Botha. Ça fait lourd. L'USAP a payé au prix fort ce déplacement à Biarritz. Comme toujours...
 
D.J.
 
* Berend Botha, le 2e ligne sud-africain, victime peu avant l'heure de jeu d'une agression biarrote serait victime d'une fracture du plancher orbital. Un coup dur pour le joueur et pour l'USAP.
 
LES MATCHES
 

 
14E JOURNEE
 

 
Jeudi 30 novembre 

 
Biarritz - Perpignan ......................................................37-11 (16-8) bonus offensif 
 
 

Vendredi 1er décembre
 

 
20h00 : Narbonne - Vannes 

20h00 : Colomiers - Carcassonne

20h00 : Dax - Mont de Marsan 

20h00 : Massy - Béziers 

20h00 : Angoulême - Montauban

20h30 : Aurillac - Grenoble
 

 
Dimanche 3 décembre 
 

 
14h15 : Nevers - Bayonne
 
Entre parenthèses les scores à la mi-temps 
 
 

LE CLASSEMENT
 

 
http://www.lnr.fr/rugby-pro-d2/classement-rugby-pro-d2