L'USAP doit assurer ses arrières pour défier Grenoble, le leader

PRO D2 / PERPIGNAN-GRENOBLE, CE DIMANCHE À 14H15 À AIMÉ-GIRAL.- Julien Farnoux, blessé à un genou et forfait, titulaire incontesté au poste d'arrière, laisse une place très convoitée. Enzo Selponi, le non spécialiste mais le plus en forme, Jacques-Louis Potgieter'-il a fait toutes ses classes comme ultime rempart - et Mathieu Acebes qui se voit plus utile à l'aile gauche qu'arrière alors qu'il serait la doublure idéale à Farnoux, postulent. Un choix cornélien. Avantage toutefois Selponi. Le staff - Patrick Arlettaz en tête - n'a pas le droit à l'erreur face à Grenoble, la référence de ProD2.
À Patrick Arlettaz, un des coaches de l'USAP, en charge des lignes arrière de faire le bon choix.

1. L'USAP face à Grenoble, le roi du money-time
 
C'est le test grandeur nature qui fait saliver toute le Catalogne du rugby. Depuis trois mois Catalans et isérois avaient encerclé de rouge ce rendez-vous. C'est dimanche à Aimé-Giral, le match entre les deux plus sérieux prétendants à la "remontada" vers le Top 14. Seulement tout sépare aujourd'hui l'USAP du F.C. Grenoble.
 
Il n'y a pas que les quatre places au classement, entre le leader incontesté et un de ses challengers, ni les neuf points au classement, il y a surtout un effectif XXL grenoblois surtout trés dense qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui d'un club de Top 14 et à une équipe Catalane de qualité mais restreinte dans la profondeur de son banc de touche.
 
La différence se situe surtout à ce niveau. Et puis Grenoble a su jusqu'ici mieux voyager que Perpignan. Le FC Grenoble est invaincu chez lui et a grappillé 14 points loin de ses bases à Dax, à Bayonne,à Carcassonne et n'a perdu que sur des peccadilles à Montauban (25-23) et à Nevers (17-16). Mais à chaque fois, empochant le bonus défensif. Grenoble s'est surtout fait deux spécialités. il a toujours fait la course en tête à la mi-temps. Il est aussi le roi du money-time, infligeant un terrible camouflet à Carcassonne, il y a huit jours à la sirène sur un essai de Lolagi Visinia, le Néo- Zed d'Auckland, arrière du FC Grenoble, essai très contesté avec les images de la télé mais validé par le corps arbitral. Grenoble n'a pas de problèmes avec l'arbitrage, l'USAP ne peut pas en dire autant.
 
On aurait aimé assister dimanche à un match dans le match entre les deux meilleurs-relanceurs de Pro D2. C'est raté. Le duel Farnoux-Visinia est promis pour le retour au Stade des Alpes, au printemps 2018. En attendant, Julien Farnoux touché à un genou a laissé un vide que Paul Marty a été tenté de combler dimanche dernier, à Angoulême, seulement blessé, le jeune espoir catalan n'a pu tenir la distance.
 
Heureusement, le staff a d'autres atouts. Patrick Arlettaz, le coach en charge des lignes arrière ne se fait pas trop de mouron. "J'ai trois solutions de rechange. Il ne faut pas oublier que Jacques-Louis Potgieter, notre buteur sud-africain a débuté comme arrière. Il s'y sent à l'aise à ce poste. C'est vrai aussi pour Enzo Selponi. Qui fit son match à Angoulême. Il a fait mieux que dépanner. On peut encore compter sur Mathieu Acebes, le polyvalent. L'USAP n'est donc pas démunie."
 
2. Mathieu Acebes : "Arrière ou ailier,
je ne dois pas avoir de préférence"
 
Au coach de faire le bon choix. À lui de trouver le bon équilibre dans l'animation du jeu catalan, dans le jeu aérien. Quelque chose nous dit que Enzo Selponi tient la corde. Il a pour lui son adresse sur les chandelles, ses jambes en relance, et surtout la longueur de son coup de pied. Face à une Tramontane forte, c'est un atout. Mathieu Acebes, l'ex Palois ne s'en offusquera pas : "Je dois attaquer sur l'aile, je me plie au choix du staff. Je vais me répéter, je j'ai pas de préférence. Je me plie au collectif, aux exigences du groupe. S'il faut jouer au talon, j'irais. C'est une évidence."
 
Compte tenu des forfaits sur blessure de Farnoux, de ses doubles Johnathan Bousquet et Paul Marty , des absences aussi de Sione Piukala et Jens Torfs, Patrick Arlettaz doit revoir son plan de route. Serge Glas, son alter ego de Grenoble n'a pas les mêmes soucis et ça change tout.
Pour assurer ses arrières et ne pas commettre les mêmes fautes que face à Mont de Marsan, il 'faudra d'abord resserrer la défense. Les absences de Julien Farnoux et de Mathieu Acebes avaient marqué les esprits mais pas question de jouer contre nature face à'Grenoble,,il faudra - c'est une évidence -.être fort en conquête, assurer ses arrières mais envoyer du jeu pour faire chuter la référence de la ProD2.
 
D.J.
 
PERPIGNAN (l'équipe probable) : Selponi - Pujol, Mafi (cap), Cocagi, Acebes - (o) Potgieter, (m) Écochard - Brazo ou Château ou André, Mamea - Botha, Labouteley - Forletta, Carbou, Muller ou Boutemmani.
 
Sur le banc : Lam, Walcker, Éru, Brazo ou Château ou André, Deghmache, Seguy, Torfsou Lucas  , Muller ou Boutemmani.
 
GRENOBLE (l’équipe probable) : Visinia – Mignot, Hunt, Gelin, Jacquelain – (o) Francis (m) Saseras – Berruyer, Setephano, Hayes – Nkinsi, Muldowney – Taumalolo, Héguy, Gigashvili.
 
Sur le banc  : Fourcade, Oz ou Jacquot, Geraci, Swerling, Sawailau, Latorre, Guillemin, Edwards.
 
LES MATCHES
 
12E JOURNEE
 
Jeudi 9 novembre
 
Colomiers - Mont de Marsan ...............................................................17-11 (11-6)
 
Vendredi 10 novembre
 
20h00 : Bayonne - Massy
20h00 : Carcassonne - Vannes
20h00 : Béziers - Angoulême
20h00 : Massy - Vannes
20h00 : Dax - Montauban
20h30 : Aurillac - Biarritz
 
Dimanche 12 novembre
 
14h15 : Perpignan - Grenoble
 
LES RÉSULTATS
 

 
11E JOURNÉE
 

 
Jeudi 2 novembre
 

 
Montauban - Bayonne ..........................................................25-20 (19-13) bonus défensif 
 

 
Vendredi 3 novembre

 

Carcassonne - Grenoble ...................................................18-23 (12-13) bonus défensif 

Mont de Marsan - Béziers ..................................................43-12 (24-9) bonus offensif 

Narbonne - Massy ...............................................................29-15 (23-3)

Vannes - Dax .......................................................................34-9 (13-6) bonus offensif 

Aurillac - Nevers .................................................................33-23 (16-6)

Biarritz - Colomiers .............................................................36-13 (26-6) bonus offensif
 

 
Dimanche 5 novembre 

 
Angoulême - Perpignan ....................................................30-30 (13-7) 

 
Entre parenthèses les scores à la mi-temps 

 

LE CLASSEMENT
 
http://www.lnr.fr/rugby-pro-d2/classement-rugby-pro-d2