Morgan Escaré court contre la montre

Ira ? Ira pas ? L’arrière du XIII de France est très incertain pour la Coupe du monde de l’automne prochain. Et Thomas Bosc un peu plus encore, sans doute. Le point avec l’entraîneur des Bleus, Aurélien Cologni, qui évoque également l’absence au prochain stage du Barcarès, de Lucas Albert.
Morgan Escaré, dernièrement à Brutus en compagnie d'Adel Fellous, de BeIN SPORTS.
Morgan Escaré, dernièrement à Brutus en compagnie d'Adel Fellous, de BeIN SPORTS.

Pour l’arrière de Wigan, le dernier col sera le plus difficile à franchir. Non retenu par Aurélien Cologni pour le stage tricolore de cohésion, les 26 et 27 juillet à Port-Barcarès, il est au repos forcé depuis son opération du genou, début mai, et rien ne dit qu’il sera apte à rechausser les crampons en compétition avant la fin de la Super League.

Les Bleus risquent ainsi de s’envoler pour Canberra, le dimanche 15 octobre, au surlendemain du match de préparation contre la Jamaïque, sans un de leurs plus précieux atouts.

« C’est compromis », constate en tout cas le coach tricolore. « Morgan, avec lequel je reste en contact, estime que c’est jouable, mais la situation est compliquée. Si une décision est prise, concernant son éventuelle participation, ce ne sera qu’au dernier moment. Or, il manquera singulièrement de compétition ».

Sous entendu : l’encadrement des Bleus prendra-t-il le risque de sélectionner un joueur qui sera resté six mois sans jouer ? Wait and see, donc, ce qui vaut également pour Thomas Bosc, pareillement à l’arrêt en raison d’une lombalgie tenace, et chronique, et qui ne s’entraîne depuis quelques semaines qu’avec parcimonie.

« Son mal au dos est récurrent, et c’est la santé du joueur qui prime », souligne Aurélien Cologni, encore plus pessimiste à propos d’un joueur qui ferait du coup cruellement défaut, eu égard à son expérience et à son talent.
 
Un week-end de Cup

Pour le reste, heureusement, tout va bien. Y compris à propos de Théo Fages, qui avait séché le match France – Angleterre, le 23 octobre 2016, début d’une mini polémique aujourd’hui éteinte.
« Je l’ai eu au téléphone, tous les joueurs évoluant en Angleterre jouent le jeu, à l’image de leurs entraîneurs respectifs, mais il est vrai que le week-end du 29-30 juillet seuls les clubs demi-finaliste de la Challenge Cup seront sur le pont », révèle Aurélien.

Seul Romain Navarrette pourrait en effet être éventuellement retenu pour la demie opposant Wigan et Salford, l’autre duel de Coupe d’Angleterre, entre Hull FC et Leeds, ne concernant en rien le XIII de France.

Lequel comptera dans ses rangs, fin juillet au Barcarès, Tony Gigot, Ben Garcia, Vincent Duport, Olivier Arnaud, Stan Robin, William Barthau, Romain Navarrete, Rémi Casty, « Mika » Simon, Benjamin Jullien, Julian Bousquet, Eloi Pélissier, Gadwin Springer, Kevin Larroyer, soit quatorze des dix-sept joueurs ayant affronté les Anglais, seuls Alrix Da Costa, Mickaël Goudemand et Mathias Pala, n’ayant pas été convoqués.

Mais sans que pour autant on puisse en tirer des conclusions hâtives, un sentiment qui vaut également pour Ugo Perez, Valentin Yesa, et plusieurs autres prétendants, selon Cologni : « Ce rassemblement est fait pour connaitre un peu mieux quelques joueurs, c’est pourquoi il y a des entrées (ndlr : comme le Papou Kuni Minga, 24 ans, éligible car depuis cinq ans sans discontinuer en France, où il est arrivé en août 2012), et forcément des sorties ».

Celles de Gavin Marguerite, Amine Miloudi, Nabil Djalout, Lambert Belmas, Charles Bouzinac, Anthony Marion, Tony Maurel, Romain Pourret, Théo Bonneriez, Emir-Walid Bouregba, qui étaient du précédent stage, à la mi-mai.
 
Lucas Albert et le côté fermé

Autre absent de marque, Lucas Albert, en aucune façon condamné : « Il vient juste de renouer avec la Super League, nous avons donc décidé de ne pas le perturber inutilement, en accord avec Steve McNamara, et je note qu’il s’est montré à la fois sobre et intéressant, samedi dernier contre Wigan, où il s'est vite adapté, pour un match de reprise en Super League. Il n’avait pas à prendre le jeu à son compte, puisque Luke Walsh s’en est chargé, mais ses interventions sur le côté fermé et les décalages ont été de qualité. Il a juste été à court de condition physique dans le dernier quart d’heure, ce qui s’est ressenti au plan défensif, et c’est probablement lié à son manque de compétition ».

Et si le joueur de tout juste 19 ans se signale à nouveau à son avantage, prochainement, il aura évidemment son mot à dire lors du sprint final…
 
Les 32 :
Bastien ADER – Toulouse Olympique
Olivier ARNAUD - Avignon
Jason BAITIERI - Dragons
William BARTHAU – London Broncos
Guillaume BONNET - Lézignan
John BOUDEBZA – London Broncos
Julian BOUSQUET - Dragons
Clément BOYER - TO
Windy BUCHE - Lézignan
Bastien CANET - TO
Damien CARDACE - Lézignan
Rémi CASTY - Dragons
Vincent DUPORT – Dragons
Théo FAGES – St Helens
Stan ROBIN - TO
Ben GARCIA – Dragons
Tony GIGOT – Dragons
Maxime HEROLD - Limoux
Benjamin JULLIEN - Warrington
Kevin LARROYER – Castleford
Thibaud MARGALET – Dragons
Rémy MARGINET - Sheffield
Antoni MARIA - Leigh
Hakim MILOUDI - Carcassonne
Kuni MINGA - TO
Romain NAVARETTE - Wigan
Eloi PELISSIER - Leigh
Arthur ROMANO – St Estève-XIII Catalan
Mickaël ROUCH - Limoux
Mickaël SIMON - Dragons