Pourquoi l'USAP voyage mieux

Pro D2 / 14E JOURNEE : BIARRITZ - PERPIGNAN, CE JEUDI 20H45, AU STADE AGUILERA.- L'USAP a grappillé 15 points loin de ses bases. À l'attaque de son 8e déplacement à Biarritz, elle est la 2e équipe la plus performante de ProD2, derrière l'intouchable Montauban (20 points). Un bémol toutefois, elle s'est imposée ou encore a été tenue en échec seulement face à des mal-classés : Carcassonne, Narbonne, Vannes et Angoulême. Le bonus défensif grappillé à Colomiers est l'exception. C'est surtout beaucoup mieux qu'en 2014, 2015 ou 2016.
PHOTO JEAN ROIG : Enzo Forletta, le pilier gauche de l'USAP fut de toutes les campagnes victorieuses,loin d'Aimé-Giral. Il sera bien secondé jeudi soir par Aly Strokosch et Christophe André en quête d'un premier succès à Biarritz.

1. L'USAP est invaincue loin
de ses bases depuis deux mois et demi
 
L'USAP a sûrement fait le bon choix en privilégiant cet été les CV épais et copieux à des profils plus juvéniles et prometteurs. Elle donné le ton, celui de l'immédiateté. Sa troupe expérimentée a réussi sa première moitié de saison, en proposant un projet de jeu direct à des adversaires de Pro D2 souvent bien tendres.
Si le physique tient et si le mental supporte un contexte parfois oppressant devrait s'installer durablement dans le quatuor de tête pour jouer une demi-finale de phases finales à,Aimé -Giral. Car depuis la lourde défaite à Aurillac, le 15 septembre dernier dans le Cantal (38/18) les Catalans ont retrouvé un équilibre, loin de leurs bases. Même si le déplacement à Béziers, un peu plus tôt, n'avait pas été totalement maîtrisé.
Ils n'ont plus perdu un match de Championnat, en déplacement, en usant par obligation de rotations. Victorieux à Narbonne, à Vannes, à moitié heureux à Angoulême. 
 
Conséquence notamment du changement de système du staff perpignanais qui a fait jouer un peu plus la concurrence. Qui a surtout mis devant leurs responsabilités ,quelques-uns des champions de France espoirs. Et ça a marché.
 
2. L'USAP décomplexée veut
batailler partout et ça change tout
 
"On n'a pas la prétention de gagner partout, mais pour se maintenir en haut du tableau, il faudra batailler répète à l'envi un Patrick Arlettaz requinqué, ravi de la tournure des événements." Quand je vois Adrea Cocagi balancer une passe de 20 mètres à'un partenaire au money-time pour chercher la gagne à'Vannes, c'est osé. C'est rassurant. C'est la preuve qu'il faut jouer, tenter jusqu'au bout pour s'imposer. Question d'état d'esprit."
 
L'USAP ne calcule plus. Alasdair Strokosch, le 3e ligne écossais qui a joué quatre fois le B.O sans n'y jamais gagné persiste et signe : "On va à Biarritz pour gagner. On a l'équipe pour s'imposer là-bas." Il ne désespère pas avant de prendre sa retraite y gagner enfin. Karl Chateau, son complice en 3e ligne qui n'a pas fait mieux, n'est surtout pas défaitiste. "Il faut anticiper les choses et aller chercher des points partout pour ne pas serrer les fesses à la fin."
 
Biarritz est-il une cible non avouée? "On ne va pas au pays basque en baissant le pantalon, même s'il serait prétentieux de dire que l'on va gagner gagner là -bas." Réaliste ? Sûrement. "Biarritz est invaincu à Aguilera, concède encore le flanker catalan. "On va défier une belle équipe de haut de tableau.La saison dernière, on avait mis du temps à gagner à l'extérieur, ça n'a pas été le cas cette saison."
 
3. L'USAP forte de 13 essais
en sept déplacements, c'est énorme
 
Elle défend mieux, prend davantage de risques surtout sur les turnovers. L'USAP est devenue la reine du contre. Elle est surtout l'équipe qui a marqué le plus d'essais, en 2e mi-temps, loin de ses bases. Même lors du dernier camouflet à Aurillac, il y a deux mois (38-18) elle a trouvé deux fois fortune grâce à deux réalisations signés de Cocagi et Selponi. Deux essais à Carcassonne, trois à Narbonne, deux encore à Angoulême et à Vannes un seul toutefois à Béziers et à Colomiers. 13 en 7 déplacements : qui dit mieux ?
 
L'USAP a toujours marqué. 23 points à Vannes, personne n'a fait mieux. Le danger peut venir de partout. Ce nouvel équilibre a permis aux joueurs offensifs de mieux s'exprimer. Sur le papier, l'USAP n'a rien à envier avec l'armada du FC Grenoble, ni même avec l'attaque de feu de Mont de Marsan. Sa moyenne britannique est bonne, seul .Montauban fait mieux. Son goal-average aussi.
 
Maintenant, l'USAP doit s'améliorer dans le contenu. Elle a trop souvent joué à mi-temps. Ça ne suffira pas pour créer l'exploit à moins que Romuald Seguy qui a su forcer l'ouverture à Vannes connaisse le même état de grâce jeudi à Biarritz où il n'a jamais joué. C'est Aguilera, l'endroit idéal pour casser la belle dynamique sur laquelle s'est installée l'USAP. Cette fois, elle voyagera sans pression, en challenger. Ça change tout.
 
D.J.
 
PERPIGNAN (l'équipe probable contre Biarritz).- Bousquet.- Pujol. Torfs, Cocagi ou Lucas Faconnier - (o) Seguy (m) Écochard - Strokosch, Chateau - André - Eru, Labouteley - Forletta ou Walcker, Carbou, Kotze ou Muller.
 
Sur le banc : De Fauverge, Walcker ou Forletta, Botha, Raynaud, Deghmache, Selponi, Lucas ou Cocagi et Muller ou Kotze. 24e Mailau, 25e Vivalda
 
xxxxxxxxxxxx
 
PERPIGNAN (l'équipe qui a battu Vannes - 22-23).- Bousquet.- Pujol. Torfs, Cocagi, Faconnier - (o) Selponi (m) Deghmache - Brazo, Mamea, Faelefa - Botha, Eru - Forletta, Lam, Boutemmani. Sur le banc : Carbou. Walcker, Labouteley, Chateau, Ecochard, Seguy, Lucas et Muller.
 
xxxxxxxxxxxx
 
La saison dernière (jeudi 1er décembre 2016)
 
Biarritz - Perpignan 22-19 (9-6 à la mi-temps)
 
LES ÉQUIPES
 
PERPIGNAN : Farnoux - Pujol, Piukala, Mafi, Cocagi - (o) Bélie - (m) Écochard - Bachelier, Brazo, Strokosch - Millo-Chluski, Vivalda - Forletta, Carbou, Brown.
Sur le banc : Genevois, Mailau, Vilacéca, Chateau, Descons, Marty, Torfs et Tomaczyck.
 
BIARRITZ : Hamdaoui - Vaka, Delai, Gimenez, Giresse - Le Bourhis (o), Lucu (m) - Roumat, Manu, Placines - Singer, Sousa ; Giudicelli, Roumieu (cap), Cabarry.
Sur le banc : Levi, Lourdelet, Bastien, Nabou, Magnaval, Caire, Usarraga, Assi
 
LES ARBITRES
 
Arbitre central : Vincent Blasco-Baque assisté à la touche de Christine Hanizet et de David Rosich - Juges d'en-but Frédéric Gracianette et Stephane Lamagneré - Arbitre n°4 Antoine Leroy - Arbitre n°5 Adrien Marbot.
* Comme par hasard ce sera le même arbitre qui officiera jeudi soir à Biarritz.
 
LES MATCHES
 
14E JOURNEE
 
Jeudi 30 novembre
 
20h45 : Biarritz - Perpignan
 
Vendredi 1er décembre
 
20h00 : Narbonne - Vannes
20h00 : Colomiers - Carcassonne
20h00 : Dax - Mont de Marsan
20h00 : Massy - Béziers
20h00 : Angoulême - Montauban
20h30 : Aurillac - Grenoble
 
Dimanche 3 décembre
 
14h15 : Nevers - Bayonne
 
LE CLASSEMENT
 
http://www.lnr.fr/rugby-pro-d2/classement-rugby-pro-d2