Romain Gardiole : “Wigan, la culture de la gagne”

DRAGONS – WIGAN (SAMEDI 18H STADE BRUTUS).- En charge de la logistique depuis quatre saisons auprès des Dragons U19, et témoin privilégié, en Angleterre, des matchs disputés par les deux équipes perpignanaises, Romain Gardiole, 34 ans, livre son sentiment avant la double confrontation entre les Catalans et les Cherry and White.
Photo Neko Grouch
Photo Neko Grouch

A trois ans près, Romain n’était pas né quand en mai 1980, au stade Gilbert-Brutus, son père Jean, ailier d’Ille-sur-Têt, s’inclina d’un petit point (21-20) face à Claira, en finale du championnat de France Promotion.
Un match mémorable, et sans doute un signe pour celui qui plus tard occupera le même poste (avant de finir… talonneur) à Saint-Estève XIII. L’ancien coéquipier de Thomas Bosc, Arnaud Carret et Thierry Arcas, chez les cadets « rouge et bleu » évolua ainsi jusqu’en Espoirs, puis coupa quelque temps avec le rugby pour ensuite remettre le couvert en Fédérale, toujours à Saint-Estève, avec Sébastien Berdu comme entraîneur, et Bernard Cartier à la présidence.
Depuis quatre ans, Romain Gardiole se trouve de l’autre côté de la barrière, au service principalement des Dragons Catalans U19, en charge d’une logistique qu’il assure aussi parfois à l’étage au-dessus, en complément de Christian Cozza, ou auprès du XIII de France féminin, comme dernièrement à Port-Barcarès.
Le tout fort d’une efficacité n’ayant pas échappé au nouveau coach du XIII de France U18, Florian Chautard, auquel il apportera désormais son soutien.

Livreur des Ets Guasch, la nuit en Cerdagne et dans l’Aude, Romain accompagne les Dragons U19 lors de leurs déplacements outre-Manche, ce qui fait de lui un observateur attentif des performances des joueurs de Thierry Dumaine et Bruno Vergès, avant d’assister aux matchs de Super League des Dragons, les grands, dont il est le supporter assidu depuis le début de l’aventure, en 2006.
Rencontre avec celui qui vient de s'engager, comme joueur, avec Ille XIII, "histoire de finir en beauté".

Romain, quel est ton Top 3 des Dragons U19 les plus doués ?
Arthur Mourgue, Luc Delor, Mathieu Laguerre.

Celui que tu as trouvé le plus opiniâtre, cette saison ?
Luc Delor.

Le plus enthousiaste ?
Mathieu Laguerre.

Celui qui est trop gentil, sur un terrain ?
Mathieu Laguerre.

Celui qui possède la plus grosse marge de progression ?
Le centre ou deuxième ligne Kévin Benet, originaire d’Ille. On sent qu’il se donne réellement du mal afin de réussir. A mon avis, il ne s’agit que d’une étape dans la carrière de ce garçon encore très jeune.

Le meilleur match des Dragons U19, cette année ?
Contre Leeds, à Brutus (ndlr : victoire des Catalans 36-12, le 6 mai).

L’adversaire des U19 le plus impressionnant, cette saison en Angleterre ?
Wigan (ndlr : victoire 46-8, le 23 avril), au match aller. Une machine de guerre, la même culture de la gagne que l’équipe de Super League, dont le style de jeu est identique. A leur âge, les jeunes de Wigan possèdent une énorme maîtrise, avec un bloc du milieu impressionnant.

Quel ancien Dragon U19 t’a le plus épaté ?
Lambert Belmas, d’une remarquable agressivité.

Un mot sur la prestation des Dragons, samedi dernier contre Leigh ?
Sincèrement, à la mi-temps, je pensais que l'on s'acheminerait vers un scenario à la Huddersfield, puis l'équipe a retrouvé une âme, manifestant l'envie de ne plus se faire marcher dessus.
 
Quel joueur des Dragons est ressorti le plus du lot ?
C'est l'ensemble qui est passé devant, mais s'il faut adresser un petit clin d'oeil, ce sera à Juju (ndlr : Julian Bousquet).

Le Dragon de Super League le plus performant de tous, cette saison ?
Richie Myler, mais également Paul Aiton.

Le meilleur match des Dragons depuis 2006 ?
Un contre Londres, en 2008, avec ce coup de pied de Thomas Bosc engendrant l’essai de la victoire sur la corne, signé Greenshields (ndlr : 32-26, le 12 juillet). Mais celui qui m’a procuré le plus d’émotion, comme spectateur, reste la finale de la Cup, en 2007 à Wembley.

L’essai des Dragons le plus marquant, depuis le début ?
Un de Morgan Escaré à Brutus, après avoir tapé par-dessus, récupéré le ballon, et tapé de nouveau avant d’aller marquer. Ce jour-là, le match livré par toute l’équipe (ndlr : victoire 58-16, le 23 mai 2015) a été remarquable.

Les trois meilleurs joueurs de Wigan, actuellement ?
Joe Burgess, Sean O’Loughlin, Liam Farrell.

La meilleure joueuse du XIII de France féminin, lors du premier test contre l’Angleterre, le mois dernier à Port-Barcarès ?
La centre de Carcassonne, Lauréane Biville, très jeune et disposant d’un grand potentiel, au sein d’une équipe hélas trop fébrile, et moins bien armée techniquement que sa rivale.