Sylvain Houlès : "Featherstone est meilleur qu'Halifax"

HALIFAX - DRAGONS (DIMANCHE 16H FRANCE BLEU ROUSSILLON).- L'entraîneur du Toulouse Olympique évoque les qualités des deux futurs adversaires des Dragons dans le Middle Eight, le plus dangereux n'étant peut-être pas celui que l'on croit, même si les Sang et Or auront l'avantage du terrain, face aux Rovers.
Photo Thierry LEGROS

Halifax a terminé 3è du Championship, et Featherstone 4è, et alors ? Pour résumer, Sylvain Houlès, le coach du Toulouse Olympique, loue autant la défense des Blue Sox que l'attaque des Rovers, estimant que ces derniers sont les plus redoutables des deux.
Peut-être pas une mauvaise nouvelle pour les Dragons, qui se déplaceront au Shay avant de recevoir Featherstone six jours plus tard.

Le tout pour deux duels à ne pas perdre, sous peine de voir s'accentuer le spectre de la relégation, à travers ce "One Million Pound Game" dont ils ne veulent surtout pas entendre parler, sachant ce qu'il en a coûté à Hull KR, le 1er octobre 2016 (éliminé 18-19 à domicile, par Salford).
 
"Halifax est bien en place"

Et l'avertissement lancé par Sylvain Houlès à l'adresse de ses amis catalans en vaut deux, le TO ayant à chaque fois bataillé ferme, cette saison. A Blagnac, le 22 juillet pour le match de clôture du Championship, le TO a battu Featherstone 32-26. Au match aller dans le Yorkshire, le 26 mars, le TO s'était imposé par une marge voisine (34-26).

Un club haut-garonnais par contre défait à domicile 8-16 par Halifax, le 8 juillet, après l'avoir emporté chez son adversaire 12-10, le 5 mars, puis 32-22 , le 28 mai.
En technicien averti, Sylvain évoque, concernant Halifax, "la deuxième meilleure défense du Championship". Une équipe "surfant surtout sur les opportunités se présentant à elle, sans véritable système de jeu proprement dit, le tout axé autour de son meneur, Scott Murrell (ndlr : 32 ans le 5 septembre prochain, plus de 160 matchs de Super League depuis 2004 avec London Broncos, Leeds, et surtout Hull KR), et l'ensemble est bien en place".

Avec un finisseur de qualité, le centre Steve Tyrer, auteur cette saison de 17 essais. "Il est surtout performant dans les airs, et on joue beaucoup au pied sur lui, alors qu'il n'est pas le meilleur, à la course", précise l'entraîneur toulousain, avant de conclure : "Le TO a disputé trois gros matchs cette année contre Halifax", les scores indiqués plus haut en attestent.
 
"Featherstone plus créateur"

De son côté, Featherstone a éliminé les Blue Sox 24-12, le 11 mai dernier au 6è tour de Cup, à... Halifax. Déjà vainqueurs au Shay le 5 février lors de la première journée du Championship (32-26), les Rovers ont cependant ensuite été défait à domicile 8-28 (16 juillet), "mais ils sont meilleurs qu'Halifax", estime Sylvain.

"Surtout depuis l'arrivée aux commandes de John Duffy, qui avait fait de Swinton la meilleure attaque de cette compétition, et qui a transformé la manière d'opérer des Rovers. Ils sont plus créateurs, donc plus dangereux que Fax, avec dans leurs rangs des joueurs toniques, et beaucoup d'expérience de Super League (ndlr : Richard Moore, Darrell Griffin, Jordan Baldwinson) au sein de leur pack".

Mais avant, pour les Dragons, c'est sur Halifax qu'il faudra se pencher. Et gagner.