Un revers encou…rageant

DRAGONS – CASTLEFORD (24-32).- Une fois encore, les Catalans ont cédé dans les derniers instants du match, après avoir cependant fait jeu pratiquement égal avec le premier du classement. A la fois rageant et… encourageant, avant le Middle Eight. Fouad Yaha a quitté définitivement le terrain à la 34è minute, blessé aux côtes en inscrivant son essai.
Les retrouvailles entre Larroyer et Duport ont tourné à l'avantage du Toulousain. Photo Jean ROIG
Les retrouvailles entre Larroyer et Duport ont tourné à l'avantage du Toulousain. Photo Jean ROIG

Au coup d’envoi, les Dracs étaient condamnés à la 10è place. Mais condamnés, aussi et surtout, à offrir des garanties pour la suite. Au coup de sifflet final, bien que privés de Rémi Casty et Luke Walsh, légèrement touchés et logiquement ménagés pour le Middle Eight, les supporters étaient en grande partie rassurés.

Au coup d’envoi, Castleford n’était condamné à rien, mais résolu à inscrire deux points de plus à son impressionnante collection, histoire de s'ouvrir plus encore le chemin, déjà bien dégagé, menant aux demi-finales. Au coup de sifflet final, la mission était accomplie. Dans la douleur, cependant.

Grâce soit donc rendue à des Catalans ayant été à deux doigts de faire trébucher celui qui ne perd plus depuis si longtemps. Mais à deux doigts seulement, car lorsqu’on opère à treize contre douze, et même contre onze pendant trois minutes, il faut se montrer capable de tuer un duel équilibré (22-18 pour les Tigers au moment du carton jaune adressé à Kevin Larroyer, même score quand Mike McMeeken fut prié de rejoindre le Toulousain sur le bord du terrain, sept minutes plus tard).

Certes, le deuxième ligne anglais s’apprêtait à revenir sur la pelouse quand un essai de pénalité était accordé à Vincent Duport, mais il en fallait un peu plus pour envoyer définitivement les visiteurs dans les cordes.

Car ce sont eux qui mirent les Catalans KO, dans les trois dernières minutes d’un match passionnant, à défaut d’avoir été complètement maîtrisé par deux formations plutôt maladroites, dans l’ensemble.

Un match en tout cas ayant vu les Tigers remporter le premier round, un offload de Millington ayant permis à Gale et Shenton de faire briller Hitchcox sur le flanc gauche. Gale commençait sa formidable moisson depuis le bord de la touche, et bientôt un côté fermé de McShane sur mêlée transformait Hardaker en coureur de 80 mètres.

14-0, mais les Dragons étaient dans le coup, ce samedi. A l’image de Julian Bousquet, qui, d’une main, délivrait un bijou de ballon à Lucas Albert, prince de l’anticipation. Puis Krisnan Inu, en une-deux avec Tony Gigot, était suffisamment inspiré pour feinter la passe au profit de son intrépide arrière, intérieur gagnant.

Les Catalans n’étaient alors plus menés que d’une double longueur, quand Kevin Larroyer, en face, retrouvait l’herbe de Brutus.
Mieux encore, à la mi-temps, c’était au tour de Castleford de courir après deux points de retard, car Albert, Gigot, et Vincent Duport sur un pas, avaient permis à Fouad Yaha de plonger victorieusement sur le drapeau de coin.
En tête, oui, face au leader, pour la première fois d’une soirée ayant démontré que les Dracs savent encore attaquer.

Le second acte était davantage brouillon, la discipline étant restée enfermée aux vestiaires, à la mi-temps, mais Gale, lui, avait toujours bon pied bon œil, et Minikin cueillait l’offrande (22-18 en faveur des Anglais, 53è).

Vint alors l'épisode du doublel carton jaune, mais tour à tour Paul Aiton et Louis Anderson étaient prisonniers de l’en but adverse. Certes, la courte passe au pied de Richie Myler profitait à Duport, récompensé de son talent de finisseur par un essai de pénalité, et sur la fin les Catalans avaient beau presser, le dernier mot restait à Hitchcox, ultime maillon d’une lumineuse action collective, puis à McShane, faufilé dans une défense qui avait pourtant offert jusque-là de sérieuses garanties dans l’optique du « Qualifiers » qui se profile à l’horizon.
Et vu comment ils se sont comportés, on voit mal comment les Sang et Or ne continueraient pas à jouer en Super League, en 2018.
 
FICHE TECHNIQUE
Dragons - Castleford 24-32
Mi-temps 18-16
8 657 spectateurs
Arbitre Phil Bentham
Terrain bon, temps lourd et faiblement ensoleillé, léger vent
 
Dragons : 4 essais Albert (22), Gigot (27), Yaha (34), Duport (69), 3 T Gigot (22, 27, 69).
 
Castleford : 5 essais Hitchcox (8, 77), Hardaker (18), Minikin (53), McShane (79), 4 T Gale (8, 18, 53, 77), 2 pénalités Gale (11) et Hardaker (40).
 
Cartons jaunes à Castleford : Larroyer (59), McMeeken (66).
 
Dragons : Gigot, Tierney, Inu, Duport, Yaha, (o) Albert, (m) Myler - Moa, Aiton, Navarrete - Anderson, Horo - Bird.
Sont entrés : Bousquet, Garcia, Baitieri, Margalet.
 
Castleford : Hardaker, J. Monaghan, Minikin, Shenton, Hitchcox, (o) Ben Roberts, (m) Gale - Sene-Lefao, McShane, Millington - Alex Foster, McMeeken - Massey
Sont entrés : Lynch, Cook, Tom Holmes, Larroyer.