USAP - Dax, la peur du bide

PRO D2 / 7E JOURNÉE : PERPIGNAN - DAX, CE JEUDI À 21H, AU STADE AIMÉ-GIRAL.- La démonstration de l’USAP à la maison depuis le début de saison - trois succès bonifiés, 131 points, 17 essais - fait craindre le pire au XV landais, seulement l'équipe de Patrick Furet, ex usapiste, sait être efficace et imprévisible, loin de ses bases avec son pack poids lourd. Elle l'a démontré en signant le hold-up parfait (14-16) à Aimé-Giral, il y a tout juste un an. Match piège, jeudi ? Ce n'est pas le sentiment général.
Mathieu Acebes, l'ailier de l'USAP a marqué deux fois contre Dax. Jamais deux sans trois jeudi soir, à Aimé-Giral ?

À Aimé-Giral, ils ont parfois un sens sadique de l'hospitalité. Personnellement, on n'y a jamais attrapé des puces ni des maladies de peau, mais on en connaît qui sont sortis de là avec une commotion de l'amour-propre. La saison dernière, six équipes sont reparties avec plus de quarante points dans les carreaux. Pas plus tard qu'il y a trois semaines, Montauban qui n'est vraiment pas en position d'oser une impasse, ou encore Byonne qui a explosé en vol (66-6). 
Et ce jeudi soir (21 heures), c'est au tour de Dax et son pack XXL qui fait référence d'y passer. L'US Dax auteur d'une entame de saison tonitruante avec trois succès d'affilé et d'un hold-up à Angoulême (19-13) a sans doute un peu moins de raisons que d'autres de craindre le dauphin de Grenoble, au classement.
 
1. L'USAP est plus forte qu'en 2016, Dax est prévenu
 
Après six journées, Maxime Delonca et sa troupe ont bien tiré parti d'un calendrier qui les a éloignés des cadors. bloqués dans le ventre Lou à une bonne huitième places,,ils ont déjà gagné à l'extérieur (à Angoulême), eux les spécialistes des départs fulgurants. "On sait où on met les pieds, prévient l'entraîneur Raphael Saint-André. Ça ne se passera pas toujours avec une grande réussite, comme l'an dernier à Perpignan, où l'on s'était imposé en nourrissant des fautes adverses. L'USAP est plus forte, cette saison."
 
C'était aussi au mois de septembre, un soir où les blessures de Mathieu Acebes et de Jean-Philippe mgrbevois ont coûté cher. L'USAP etaìt dans le dur et,ne s'était pas appuyé sur n'avait son premier corps d'élite, mais de là à se faire réduire en ratatouille (14-16) comme ça…
Un autre souvenir douloureux traîne toujours quelque part dans le cerveau des Catalans qui furent incapables de prendre leur revanche, au retour à Marcel-Boyau. Complètement dépassés par le rythme des Dacquois très réalistes et surtout indisciplinés (24-18). Les Dacquois savent toutefois que les deux derniers scores sont un petit peu menteur.
 
2. Raphael Carbou -.Maxime Delonca, l'autre match
 
"On va tout faire pour faire bonne figure, répète à l'envi Maxime Delonca, ex usapiste et très pote avec Raphaël Carbou, autre talonneur et vis-an-vis forcément en mêlée. Mais c'est vrai que chez elle, quand elle est en confiance, l'USAP est quasiment inarrêtable. C'est la meilleure équipe de ProD2. Avec une ligne de trois-quarts de niveau du Top 14. S'ils ne déconnent pas, la montée est pour eux. Maintenant- on vient de signer un bon bloc de six matches. Celui qui arrive s'annonce autrement plus compliqué. On nous promet une nouvelle descente en Fédérale, les mauvais augures se trompent. On s'accroche, on est toujours là."
 
On se doute que le Dax de Delonca s'attend à croiser l'USAP ravageuse du mois dernier face à Montauban, Nevers ou Bayonne plutôt que celui qui a dérouillé à Béziers (21-8). "À Aimé-Giral, c'est pas pareil', explique Patrick Furet, le coach landais qui connaît par cœur l'USAP, lui qui est toujours invaincu à Aimé-Giral. "Ils sont autrement plus précis'et concentrés, ils ont des joueurs aussi puissants que rapides, capables de casser les lignes… Ils font tellement de choses."
 
De retour parmi les titulaires après une préparation perturbée par une blessure à une cuisse, Felipe Berchesi, l'ouvreur international d'Uruguay, en remet une louche : "Jouer là-bas, c'est très dur. On a fait une super semaine de préparation. Dans l'intensité, dans l'implication, c'était très bon. On ne va pas nous juger ni mettre notre statut en jeu sur un match à Perpignan. Là-bas, si tu te relâches un peu, tu peux en prendre quarante."
 
Avec 20 points, une troisième place au classement et des prestations séduisantes, l’USAP'a c'est vrai réssuré son monde. Encore faut-il reproduire ce schéma sur trente journées, avec la même efficacité. Ce qui ne fut pas toujours le cas...
À Perpignan, le revers sans relief contre Béziers est apparu comme le match de trop dans une série de match qui commençait à se faire long... Ce n’est pas un hasard si la distance sera le véritable ennemi cette saison d’une USAP privée d’une profondeur de banc. Il ne fait aucun doute que les quelques jours de repos auront permis aux coéquipiers de Lifeimi Mafi de refaire le plein de batterie. Et de combattre une usure qui s’apparente, comme l’adversaire numéro un de Perpignan cette saison
 
3. Le blindage de Dax à l'épreuve d'Acebes et de Mafi
 
Sans oublier que l'USAP est apparue une équipe bipolaire que décrit parfois son manager Christian Lanta : "On ne peut pas rester sur la réaction d'un match sur l'autre. J'attends plus de constance sur la durée." C'est sans doute pour cette raison que le staff s'était efforcé de reconduire la charnière de son équipe type qui se connaît par cœur, Jacques Potgieter - Tom Écochard.
Son double quoi qu'on en dise, Enzo Selponi - Sadek Degmache a perdu du crédit à Béziers, seulement l'ouvreur sud-africain sera préservé. Six matches de rang, c'est beaucoup. Du coup le tandem Selponi-Ecochard débutera la rencontre. Ce qui permettra à Romuald Seguy, le jeune espoir de bénéficier d'une seconde feuille de match, après celle recueillie face à Bayonne.
 
Battue injustement mais défait tout de même à Colomiers, décevante et frustrée à Béziers, l'USAP a en effet besoin de se régler à l'extérieur, car après Dax l'attendent deux déplacements à risque à Aurillac et à Narbonne. Le calendrier de Dax n'est pas triste non plus avec son triptyque Biarritz-Vannes-Béziers. Avant de s'y pencher, l'équipe landaise passera un vrai test de personnalité, ce jeudi soir. Jusqu'ici, sa défense n'a encaissé après tout que 39 points de plus que celle de l'USAP (137-98), voire cinq essais de plus aussi (12/5) Le blindage tiendra-t-il quand Mathieu Acebes déboulera à 35 km/h, lui qui a déjà marqué deux fois contre Dax, la saison passée, et que Lifeimi Mafi mettra le turbo ?
 
D.J.
 
PERPIGNAN (Stade Aimé-Giral).- USAP - Dax, match de ProD2 de la 7e journée. Match dont le coup d'envoi est programmé exceptionnellement à 21 heures et retransmis en direct sur Canal + sport
 
LES ÉQUIPES
 
USAP : Farnoux - Acebes, Mafi (cap), Piukala, Bousquet - (o) Selponi (m) Écochard - Chateau, Mamea, Strokosch - Botha, Millo-Chluski - Forletta, Carbou, Muller.
 
Sur le banc : Lam, Mailau, Labouteley, Raynaud, Torfs, Séguy, Deghmache, Boutemmani.
 
* Principales rotations : retour au centre de Sione Piukala à la place de Jens Torfs, d'Aly Strokosch qui bénéficiera de la sanction de plusieurs matches qu'a écopé Sione Tau. Raynaud a été préféré à André, sur le banc. Retour enfin de Gert Müller au poste de pilier droit pour muscler le pack et surtout la mêlée qui passera un gros test face à celle de Dax.
 
DAX : Justes - Bureitakiyaca, Klemenczak,Dechavanne, Délai - (o) Berchesi (m) Esparre - Koliavu, Taofifenua, Méron - Maurens, Tuineau - David, Delonca, Drean.
 
Sur le banc : Blanchard, Chouinard, Liebenberg, Tuilagi, Pilati, Cachet, Pic, Kuparadze. * Principaux forfaits : les piliers Fa Anunu, Faitotoa Asa, le centre Ropiha
 
* PERPIGNAN (l'équipe battue en 2016 à Aimé-Giral par Dax) : Farnoux - Cogagi, Piukala, Mafi, Acebes- (o) Bélie, (m) Écochard - Bachelier, Pelepele Lemalu, Chateau - Vilacéca, Charlon Forletta, Genevois, Muller.
 
Sur le banc : Carbou, Mailau, Vivalda Strokosch, Descons, Seguy et Strauss. 24e Brazo, 25e Pujol.
*Mine de rien, elle ressemble de beaucoup à celle qui va jouer jeudi soir.
 
LES MATCHES
 
7E JOURNÉE
 
Jeudi 5 octobre
 
21h00 : Perpignan - Dax
 
Vendredi 6 octobre
 
20h00 : Grenoble - Narbonne
20h00 : Aurillac - Bayonne
20h00 : Nevers - Béziers
20h00 : Carcassonne - Montauban
20h00 : Mont de Marsan - Angoulême
20h30 : Colomiers - Vannes
 
Dimanche 8 octobre
 
14h15 : Biarritz - Massy
 
LES RÉSULTATS
 
Jeudi
 
Bayonne - Grenoble ......................................22-26 (14-20) bonus défensif
 
Vendredi
 
Narbonne - Carcassonne ...............................23-19 (11-13) bonus défensif
Angoulême -Aurillac ........................................25-10 (9-10)
Dax - Nevers ...................................................24-11 (19-3) 
Massy - Colomiers ..........................................18-11 (12-5)
Montauban - Mont de Marsan ........................28-12 (8-6) bonus offensif
Vannes - Biarritz .............................................22-16 (16-6)
 
Dimanche
 
Béziers - Perpignan ........................................21-8 (18-0)
 
Entre parenthèses les scores à la mi-temps
 
LE CLASSEMENT
 
http://www.lnr.fr/rugby-pro-d2/classement-rugby-pro-d2