Renaud Guigue : "Avignon progresse à chaque match"

Pour avoir contesté de bout en bout la victoire de Saint-Estève - XIII Catalan, dimanche, le SOA a inscrit en pays catalan son cinquième point de bonus défensif depuis le coup d'envoi du championnat. De quoi renforcer la confiance de l'entraîneur provençal en ses troupes.
Renaud Guigue, à droite sur notre photo Jean Roig - RMD Agency, lors de la finale victorieuse de la Coupe de France 2013.
Renaud Guigue, à droite sur notre photo Jean Roig - RMD Agency, lors de la finale victorieuse de la Coupe de France 2013.

Une fois de plus, vous passez de peu à côté de la victoire…

En effet, et je remarque que nous progressons à chaque match.

Que vous manque-t-il pour espérer mieux encore ?

D'abord, sept joueurs nous ont quittés à l'inter-saison, ce qui n'est pas rien.

Parmi eux, quel est celui qui, aujourd'hui, vous fait le plus défaut ?

Joris Cagnac, pour ses percussions, devant, et Ray Nasso pour son jeu derrière le tenu.

Comment qualifieriez-vous le groupe que vous avez sous la main ?

L'ensemble est linéaire, au niveau de la qualité, il nous manque en fait un ou deux joueurs étrangers en mesure de casser la ligne d'avantage, de faire mal.

Comptez-vous aligner prochainement d'autres juniors que Mickaël Goudemand et Alexis Corona, alignés face à la réserve des Dragons ?

Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur d'autres juniors performants, comme ceux précédemment utilisés, cette saison, Djamel Remok, l'ailier Clément Nicosia, le deuxième ligne Valentin Estève, Mendy Saloty et Yoan Veve.

Parmi les absents dimanche à Saint-Estève, lequel êtes-vous impatient de voir remis sur pieds ?

Le centre Martial Romano, blessé au genou, et qui nous rejoindra d'ici trois semaines.

Qu'est-ce qui a permis aux Baby Dracs de faire la différence ?

Au plan du rythme, comme du physique, nous avons fait jeu égal, mais les Catalans ont été plus lucides, alors que de notre côté nous avons déploré trop de déchets, et notre charnière a moins pesé sur le jeu que d'ordinaire. Enfin, les quatre points qui nous ont manqués à l'arrivée proviennent de nos échecs dans les transformations.

On a par ailleurs vu Tony Gigot très actif…

Il nous est plus utile à l'arrière qu'en demis, et sa présence dans le groupe France pour le Championnat européen 2014 lui a fait mentalement du bien.

Mentalement, justement, ne sera-ce pas difficile de maintenir l'effectif suffisamment concentré, dans le deuxième groupe de la compétition qui semble vous tendre les bras ?

D'abord, rien n'est perdu, nous ne sommes qu'à 7 points du 4è au classement, et il reste six journées à disputer (ndlr : d'ici le terme de la première phase, Avignon doit se rendre à Palau, Limoux, Carcassonne, et recevoir Villeneuve/Lot, Toulouse, Lézignan), mais si nous ne devions pas être dans le Top 4, nous serions alors confrontés à un autre championnat, car les équipes d'Elite 2 ne proposent pas le même jeu, et sont difficiles à jouer en défense. Nous en profiterions en tout cas pour faire davantage encore tourner l'effectif, avec l'incorporation de plus de jeunes.

Le week-end prochain

Samedi 15 novembre :
Toulouse - Carcassonne à 15h30

Dimanche 16 novembre :
Lézignan - Limoux
Palau - Avignon
Villeneuve/Lot - St Estève-XIII Catalan