Benjamin Casty partant pour le Magic Week-End en dépit de l'agression dont il a été victime

Malgré une agression au visage de la part d'un joueur de l'Ecole Stéphanoise Rugby XIII, à la 27è minute de la demi-finale de Coupe de France Luc-Nitard ayant opposé les juniors "Rouge et Bleu" au Toulouse Olympique, ce samedi à Saint-Estève, l'arbitre de la rencontre (définitivement arrêtée suite à ce déplorable incident, sur le score de 12 partout), Benjamin Casty, a révélé ce samedi soir que les examens médicaux passés à l'issue du match n'avaient signalé aucune fracture.
"Je suis meurtri, mais il y a plus de peur que de mal, mon moral n'est pas atteint, et j'ai hâte de retrouver les terrains dès le week-end prochain à Carcassonne, à l'occasion du Magic Week-End d'Elite 1", a souligné l'un des meilleurs directeurs de jeu de la FFR XIII, laquelle a fermement condamné, par la voix de son Président, Marc Palanques, "une violence inacceptable".

Pareillement sous le choc, le Président du club stéphanois, Christian Cozza, qui au moment des faits se trouvait en Angleterre dans l'encadrement des Dragons Catalans, a réagi en ces termes : "Ce joueur avait déjà été suspendu quatre matchs, plus tôt dans la saison, et je ne souhaitais pas qu'il joue, je suis écoeuré d'un tel comportement".

Christian Cozza compte démissionner de ses fonctions dès son retour en France, lundi, alors que la Commission Nationale de Discipline de la FFR XIII étudiera dès sa prochaine réunion, mercredi, les sanctions qu'elles comptent prendre en réponse à cet acte inqualifiable.

 


Merci Hervé pour cet article , merci . En effet je me veux rassurant bien qu'aujourd'hui j'accuse un contre coup physique. Mais je garde le moral.
Benjamin Casty

radiation à vie pour ce petit merdeux. point final !!!