PRO D2 / 11E JOURNÉE : l'USAP frustrée et mitigée entre le coup de force d'une jeunesse triomphante et le coup de colère face à la faiblesse de l'arbitrage. Les chiffres-clés

Un match-nul pas si nul que ça pour une USAP victime d'un nouveau hold-up en Charente. Angoulême a signé un nul miraculeux (30-30). Merci qui ? Merci monsieur l'arbitre !
Alan Brazo, le capitaine exemplaire de l'USAP d'une jeunesse triomphante, a été omniprésent. Après deux mois d'absences sur blessure, son retour en étonna plus d'un. Lui-même aussi.

1. L'USAP et la ProD2
pénalisées par l'absence d'arbitrage vidéo
 
Sans arbitrage vidéo - on ne cesse de le répéter - sans une formation de l'arbitrage, le championnat de ProD2 va connaître des lendemains difficiles. Il mérite beaucoup mieux car s'il est de plus en plus exigeant, il devient de plus en plus attractif et spectaculaire.
 
Comme Christian Lanta, le manager de l'USAP ne l'a cessé de répéter, il faut que la ligue revoit sa copie intervienne en ne jouant pas que sur la carte du Top 14 car elle finira par écœurer les pensionnaires de la ProD2. La modeste prestation de Monsieur Hervé Lasausa, l'arbitre d'un match propre et spectaculaire entre Angoulême et Perpignan, n'est pas un cas unique. Angoulême avait subi le même sort, le mois dernier à Narbonne.
 
Les dirigeants et le staff Charentais étaient montés au créneau et ont obtenu dimanche gain de cause. Tout s'est résumé sur une série de fautes d'arbitrage dans le money-time alors que l'USAP menait 30-23, avait une mêlée qui lui était favorable. Que Sadek Deghmache n'a jamais pu jouer après trois tentatives et une première ligne charentaise fautive pour anticiper l'entrée en mêlée. Et une pénalité en faveur d'Angoulême injustifiée.
 
Le pire devait arriver dans la foulée sur la penal-touche pas droite et qui fut validée par un arbitrage qui avait choisi son camp. Depuis longtemps d'ailleurs. Depuis les deux cartons infligés et injustifiés à Lam et Carbou . Comme par hasard, ça tombait les deux talonneurs de l'USAP.
 
2. L'USAP's'offre on bel avenir
 
Ça fait beaucoup. Hervé Lasausa quand il reverra le film du match, se sentira honteux de sa prestation. Sous pression aussi par un public Charentais qui ne l'épargna jamais. On en veut d'autant plus à la Ligue, qu'elle a fait bien du mal à mesurer les enjeux sportifs et économiques de ce Championnat qui mériterait un meilleur sort.
 
Cet Angoulême - USAP n'est hélas pas un cas unique. Toutes les semaines, il y a des erreurs d'arbitrage de plus en plus flagrantes. Les arbitres accordent trop d'essais de pénalités trop faciles. Sans arbitrage vidéo, il y a problème. En revanche cette USAP a un bel avenir. Sa jeunesse triomphante a largement rempli son contrat et a touché au but à l'instar du capitaine des espoirs Romuald Seguy auteur d'un sans faute au pied en 27 minutes de jeu. Qui a joué juste sans le moindre complexe.
 
On était loin du joueur emprunté qui avait failli, il y a un an à Carcassonne pour sa première prestation à Carcassonne. Ce fut une jeunesse triomphante parce quelle osa, prit des risqués.Parcecqu'ellebjiua un Angoulême bien plus faible que la saison passée. Il fallait le faire elle l'a fait. Mine de rien un 30-30 à Angoulême n'est pas donné à tout le monde. Les Biarrots auraient bien aimé en septembre dernier ramené les deux points du match nul.
 
3.L'USAP prête
à défier l'ogre grenoblois
 
Nous persistons et nous signons. Le jeunisme ne peut pas être la panacée. C'est devenu un effet de mode. En rugby comme dans bien d'autres disciplines sportives. Il faut jouer le jeunisme pour ne pas être ridicule, pour ne pas passer pour ringard, pour être soit disant performant, pour assurer son avenir, ou plutôt s'en servir parce qu'économiquement ça coûte moins cher à ceux qui financent et dirigent l'Ovalie d'aujourd'hui.
 
Parce que les voyages forment quelque part la jeunesse. Tous les staffs qui voient leur équipe en difficulté n'ont qu'une idée en tête : faire confiance à leurs jeunes pour espérer sortir de l'impasse et dénicher l'oiseau rare, capable de bouleverser la hiérarchie. Parfois ça marche, parfois ça coince. Comme à Montauban, il y a 11 mois.
 
Cette USAP imprévisible peut prendre une Fanny et vivre l'enfer à Montauban ou toucher le paradis comme dimanche à Angoulême. Il faudra s'y faire. Maintenant à elle de valider ce coup de force par un nouveau coup d'éclat face à Grenoble, le leader incontesté, ce dimanche à Aimé-Giral pour reprendre sa place sur le podium de la ProD2.
 
C'est pas gagné d'avance même si l'USAP pourra retrouver ses cadres laissés au repos forcé. Avec Mamea, Chateau, Botha, Forletta, Muller. Éru, Potgieter, Écochard, Mafi et...Acebes, elle aura forcément fière allure.
 
D.J.
 
LES CHIFFRES-CLÉS AVANT LA 12E JOURNÉE
* 88 matches joués 67 gagnés à domicile soit 76,11%
* 18 matches gagnés à l'extérieur, soit 20,45%.
* 3 nuls soit 3,40%
* 382 essais - 244 à domicile - 138 à l'extérieur.
* 296 transformations - 190 à domicile - 106 à l'extérieur.
* 482 pénalités - 254 à domicile - 228 à l'extérieur.
* 10 drops - 7 à domicile - 3 à l’extérieur.

ATTAQUE : L'USAP toujours en tête ne faiblit pas,
Grenoble son futur adversaire, est son digne dauphin

1 Perpignan 336 points inscrits, 2 Grenoble 329, 3 Mont de Marsan 323, 4 Biarritz 268, 5; Colomiers 268, 6 Bayonne 265, 7 Vannes 253, 8 Aurillac 244, 9 Béziers 240, 10 Dax 223, 11 Massy 219, 12 Nevers 214,13 Angoulême 210, 14 Narbonne 203, 15 Montauban 195,16 Carcassonne 186, points marqués.

DÉFENSE : L'USAP dégringole à la 9e place
pas très loin toutefois de Grenoble, 5e

1 Mont de Marsan 197 points concédés, 2 Montauban 210, 3 Aurillac et Massy 216, 5 Grenoble et Colomiers et Nevers 225, , 8 Biarritz 236, 9 Perpignan 248,10 Angoulême 261, 11 Béziers 269, 12 Narbonne 274, 13 Dax 279, 14 Vannes 289, 15 Carcassonne 290, 16 Bayonne 323 points marqués.

ATTAQUE (ESSAIS) : L'USAP lâche la pole
à Mont de Marsan, Grenoble juste derrière
1 Mont de Marsan 40 essais inscrits,2 Perpignan 38 essais, 3 Grenoble 34,4 Bayonne et Vannes 25, 7 Aurillac et Colomiers 24,, 8 Biarritz et Béziers 22, 10 Dax et Narbonne 21, 12 Massy 19, 13 Nevers 19, 14 Montauban 16, 15 Angoulême 15, 16 Carcassonne 10 essais inscrits.
 
DÉFENSE (ESSAIS) : L'USAP dans le ventre mou, 
à quatre longueurs seulement de Grenoble
1 Mont de Marsan 13 essais concédés, 2 Colomiers et Aurillac 15, 4 Montauban 17, 5 Grenoble 20, 6 Biarritz et Nevers 21, 8 Perpignan et Massy 24, 10 Béziers 25, 11 Dax 27, 12 Narbonne 28, 13 Carcassonne, Vannes et Angoulême 30, 16 Bayonne 33 essais concédés.
 
RÉALISATEURS : Jonathan Bousquet (USAP)
et Jacques-Louis Potgieter (USAP) se maintiennent dans le Top 10
1 Lucas Meret (Soyaux-Angouleme) 103 points inscrits, 2 Pierre Bernard (Biarritz) 96, 3 Loïc Le Gal (Nevers) 90, 4 Thomas Girard (Massy) 88, 5 Jérôme Bosviel (Montauban) 83, ,6 Thibaud Suchier (Béziers) 79, 7 Martin Bustos Moyano (Bayonne) 76, 8 David Mélé (Grenoble) 75, 9 Potgieter Jacques-Louis (USAP) 73, 10 Bousquet (USAP) 72, points,
11 Ashley Moeke (Vannes) 68 points, 12 Petitjean Maxime (Aurillac) 67, 13 Willie De PLessis (Bayonne) 64, 14 Maxime Lafarge (Colomiers) 60, 15 Maxime Lucu (Biarritz) 59 points.
16 James Marty (Mont de Marsan) 57 points, 17 Christophe Hilsenberg (Vannes) 47… Gilles Bosch (Carcassonne) 44 points.
 
 
MARQUEURS : Julien Farnoux, Jonathan Bousquet, Jean-Bernard Pujol (USAP) 
au même niveau que Lolagi Visinia (Grenoble) 3e à 4 essais 
1 Nacani Wakaya (Mont de Marsan) 7 essais inscrits,
2 Jueili Lutumailagi ( Vannes) 6 essais;
3 Jean-Bernard Pujol (USAP), Julien Farnoux (USAP), Jonathan Bousquet (USAP), Julien Cabannes (Mont de Marsan), Yann Brethous (Mont de Marsan),Dorian labord (Mont de Marsan), Jack McPhee (Aurillac), Julien Blanc (Béziers), Peter Van Lill (Bayonne), Sébastien Laulhé (Angoulême) Lolagi Visiana (Grenoble), Gwenael Duplenne (Vannes), Sébastien Giorgis (Narbonne), tous à 4 essais.
16 Genesis Malea Lemalu (USAP), Mathieu Acebes (USAP), Sabri Gmir (Béziers), Etienne Dusartre (Grenoble), Dorlan Laborde (Mont de Marsan), Joell Lutumallagi (Vannes), Adria Delai (Biarritz), Nicolas Plazy (Colomiers), Clément Ancely (Massy), Kylan Mamdaoui (Biarritz), tous à 3 essais.
26 Adrea Cocagi (USAP), Karl Chateau (USAP), Jacques-Louis Potgieter (USAP), Sébastien Giogis (Narbnne) Mau Leidua (Angoulême) , Willie de Plessis (Bayonne), York Delhommel (Massy), Repeto Costa (Colomiers), Lucas Blanc (Nevers), Evrard Oulai (Bayonne), Jone Wagaliva Aurillac) tous à 2 essais…
...Enzo Selponi (USAP), Sione Piukala (USAP), Romuald Séguy (USAP), Alan Brazo (USAP), Romain Cabannes (Mont de Marsan), Maxime Delonca (Dax), Jean-Baptiste Barrere ( Béziers) tous à 1 essai.
 
 
 
LES MATCHES

12E JOURNEE

Jeudi 9 novembre

21h00 : Colomiers - Mont de Marsan

Vendredi 10 novembre

20h00 : Bayonne - Massy
20h00 : Carcassonne - Vannes
20h00 : Béziers - Angoulême
20h00 : Massy - Vannes -
20h00 : Dax - Montauban

20h30 : Aurillac - Biarritz
 

Dimanche 12 novembre
 
14h15 : Perpignan - Grenoble
 
 
 
LES RÉSULTATS



 11E JOURNÉE
 


Jeudi 2 novembre
 


Montauban - Bayonne ..........................................................25-20 (19-13) bonus défensif 


Vendredi 3 novembre



Carcassonne - Grenoble ...................................................18-23 (12-13) bonus défensif

 Mont de Marsan - Béziers ..................................................43-12 (24-9) bonus offensif

Narbonne - Massy ...............................................................29-15 (23-3)

Vannes - Dax .......................................................................34-9 (13-6) bonus offensif

Aurillac - Nevers .................................................................33-23 (16-6)

Biarritz - Colomiers .............................................................36-13 (26-6) bonus offensif
 


Dimanche 5 novembre 


Angoulême - Perpignan ....................................................30-30 (13-7)


Entre parenthèses les scores à la mi-temps 



LE CLASSEMENT

http://www.lnr.fr/rugby-pro-d2/classement-rugby-pro-d2