3E JOURNÉE : Toulon vainqueur au forceps de Toulouse (20-16) s'en contentera.-Les résultats et le classement

Si son indiscipline ne lui a pas facilité la tâche, le RCT a su miser sur un cœur énorme. Une grosse efficacité défensive, aussi, pour prendre le dessus sur des Toulousains qui regretteront longtemps leur déchet en touche, ainsi que leur stérilité en supériorité numérique.
Toulon à l'attaque, mais c'est en défense que le RCT gagne son match face à Toulouse.

Entre deux équipes portées sur la possession du ballon et l’attaque, le sort du match s’est joué sur… la défense ! On en veut pour preuve ces deux périodes d’infériorité parfaitement négociées par les Varois, sans oublier cette superbe intervention de Rebbadj à la 77e, ou celle d’Escande sur son vis-à-vis Dupont après la sirène, qui privèrent Toulouse de deux balles de match. Venus pour se rassurer dans ce secteur, les Stadistes ont également posé d’énormes problèmes aux Toulonnais, jusqu’à inscrire un magnifique essai en contre (lire ci-dessous). De fait, les deux formations se sont surtout appliquées à occuper le terrain, les Toulonnais par le biais de la doublette Belleau-Nonu, les Toulousains sous l’influence de Jean-Marc Doussain.

À ce petit jeu, les Varois se sont montrés globalement les plus adroits, à l’image de ces inspirations de Belleau au retour des vestiaires qui permirent au RCT d’envoyer Tuisova dans l’en-but, ou de l’essai refusé à Chris Ashton pour un minuscule en-avant après un duel avec Huget (voir ci-dessous). De leur côté, les Toulousains ont quant à eux misé sur leur domination en mêlée pour rester dans le match, l’indiscipline toulonnaise (symbolisée par la faute inutile de Van der Merwe sur Huget, synonyme de carton) achevant d’équilibrer les débats. Las pour eux, les Stadistes se sont montrés trop maladroits en touche (seulement 6 ballons gagnés sur 11) pour récupérer mieux qu’un bonus défensif.

Antoine Dupont, première à la Toulousaine

Titularisé pour la première fois avec le Stade toulousain, Antoine Dupont n’a pas manqué son baptême du feu. L’ancien Castrais s’est notamment illustré en se trouvant à la conclusion d’un magnifique essai des siens. Profitant d’une imprécision toulonnaise sur un lancement de jeu (mauvaise transmission entre Escande et Nonu), les Stadistes envoyaient selon leurs ancestraux principes le ballon sur la largeur, notamment par le biais d’un offload de Yann David puis d’une magnifique passe sur le pas de David Roumieu.

En bout de ligne, Yoann Huget raffûtait Escande avant d’accélérer et de crocheter Tuisova à l’intérieur. L’ailier international ralentissait alors intelligemment sa course en quête de soutien, et délivrait une merveille de passe croisée à Antoine Dupont accouru au soutien. Le jeune international échappait au dernier plaquage de Hugo Bonneval pour s’en aller marquer sous les poteaux.

Tuisova-Kunatani, duel au sommet

Il paraît qu’en cette période de disette pour la troisième ligne toulonnaise (blessures de Fernandez-Lobbe, Ollivon, Vermeulen, et on en passe…), Fabrice Landreau avait songé à replacer son ailier Josua Tuisova au poste de flanker, à l’image de son compatriote et adversaire du jour Semi Kunatani. Finalement, il n’en fut rien, et le staff du RCT n’a pas eu à le regretter. En effet, malgré deux postes différents sur le terrain, les deux champions olympiques se sont livrés autant de duels brûlants. Que le Toulonnais a remporté à chaque fois !
Ainsi, en première période, son retour supersonique obligea Kunatani à mettre un pied en touche avant d’aplatir, empêchant Toulouse de faire le break au score. Puis, au retour des vestiaires, c’est par le biais d’une percussion frontale que Tuisova s’imposa cette fois-ci balle en main, envoyant Kunatani sur les fesses avant d’aplatir en coin, et de permettre aux siens de prendre l’avantage pour la première fois du match.
Quel match !

L'AUTRE MATCH DU JOUR

Pau - Lyon : 30-14

Pau lance sa saison et s’enlève une sacrée pression. Après deux défaites en deux voyages à Toulon et Toulouse, la Section a profité de son grand retour au Hameau pour s’offrir un premier succès en championnat. Face à une équipe du LOU peu inspirée et très approximative, les hommes de Simon Mannix ont fait la loi sur leur pelouse, en inscrivant trois essais avant la pause et ont ensuite géré leur avance en seconde période. La Section sort donc de la zone rouge tandis que Lyon manque l’occasion de se positionner en dauphin du MHR.

Smith-Vatubua : une paire de centres du tonnerre

C’est pourtant bien le LOU, auteur d’une entame de saison idéale, qui a planté la première banderille dans cette partie. L’essai de Cretin (8e), symbole de la puissance des avants lyonnais en début de match, avait d’ailleurs de quoi semer encore plus le doute dans les têtes des Béarnais, sous pression pour la première de la saison dans un Hameau remis quasiment à neuf. Mais en partie vide, car encore en travaux. Son seizième homme déplumé, la Section s’en est remise à la qualité de sa ligne de trois-quarts pour renverser rapidement le scénario.

Votu a notamment profité d’un contre de Vatubua, sur un dégagement tardif de Delon Armitage, pour s’offrir un doublé (11e, 36e). Le même Vatubua qui a déchiré le rideau défensif rhodanien (32e) sur un service à hauteur de Taylor, précieux au pied (6 sur 6 face aux perches). La complémentarité du Fidjien avec C.Smith est une des forces de Pau.

Le LOU a croqué la feuille

Clairement affaibli par les absences de Couilloud ou encore Lambey, très en vue lors des deux premières journées, le LOU a laissé sa précision habituelle au vestiaire. Avec, entre autres, un déchet saisissant dans le secteur de la touche : quatre lancers volés ou mal exécutés, dont certains à proximité de la ligne adverse. Ajoutez à cela un jeu au pied défaillant et Lionel Beauxis pas dans son assiette, coupable de nombreuses passes hasardeuses dont celle qui a amené le premier essai de Votu en contre. Coup d’arrêt donc pour Lyon, qui ne ramène aucun point son déplacement au « nouveau Hameau », inauguré de la plus belle des manières. La Section aura pour mission de capitaliser le week-end prochain, avec une deuxième réception de rang face à un Castres Olympique revanchard après sa défaite face au MHR.

LES RESULTATS

3E JOURNÉE

La Rochelle - Clermont ...........................52-20 bonus offensif
Bordeaux-Begles - Stade Français ..........30-10
Brive - Racing ........................................6-25
Oyonnax - Agen ....................................12-10 bonus défensif

Castres - Montpellier .............................17-22

CE DIMANCHE

Pau - Lyon .....................................................30-14
Toulon - Toulouse .........................................20-16 bonus défensif

LE CLASSEMENT

www.lnr.fr/rugby-top-14/classement-rugby-top-14