Deuxième nette défaite des Bleus face aux Springboks, l'Angleterre récidive face à l'Argentine, l'Ecosse surprend l'Australie malgré un doublé de Folau

Le XV de France s'est incliné dans le deuxième des trois tests contre l'Afrique du Sud, ce samedi à Durban (37-15).
Avant le dernier match, samedi prochain à Johannesburg, cette tournée est d’ores et déjà perdue. En panne d'efficacité, maladroits, et physiquement dominés, les Bleus ont sombré, comme voici une semaine à Pretoria (37-14).
Les Français prenaient pourtant les Springboks à la gorge et marquaient par Spedding (0-7, 4e), après un mouvement bien dessiné par Vakatawa et Penaud.
Victime d’un plaquage dangereux, Huget était ensuite contraint de céder sa place à Nans Ducuing, l'ancien unsapiste, qui honorait sa première sélection à 25 ans, un cauchemar pour lui, trop souvent dépassé.
Dans une rencontre beaucoup moins rythmée que la précédente, les Sud-Africains, après avoir passé une première pénalité, filaient en dame sur leur première véritable accélération, par Serfontein (10-7, 21e), futur joueur de Montpellier, alors que Louis Picamoles quittait le terrain sur blessure.
Et sur un énorme raté de Trinh-Duc, intercepté par Kolisi en manquant une relance depuis ses 22 mètres, les Bleus concédaient un deuxième essai (17-7, 26e).
L'ouvreur Jantjies réussissait une pénalité (20-7, 30e), les tricolores subissaient de plus en plus la densité physique des Springboks, perdant plusieurs ballons dans les rucks et en mêlée fermée. Pénalisée sur l’une d’elles, la France encaissait un autre coup-franc (23-7, 38e).
Et sa fébrilité continuait de plus belle en deuxième mi-temps. Apathiques, résignés, sans idée directrice, les Bleus campaient parfois dans les 22 adverses, mais sans concrétiser. Et la soirée virait - encore une fois - à la correction puisque les Springboks marquaient un nouvel essai, au terme d’un superbe mouvement, par Oosthuizen (30-10, 68e). Dans la foulée, Damian Penaud (un des rares à avoir surnagé, avec Camara et Guirado) sauvait le peu d’honneur des Bleus en marquant pour sa première sélection (30-15, 71e). Mais, en fin de match, Jantjies inscrivait un 4e essai synonyme de nouvelle déroute (37-15, 79e).
C'est la quatrième défaite consécutive de la France contre les Boks, sa dernière victoire remntant à 2009, à Toulouse.

- Au terme d'un match d'une très bonne facture (7 essais), l'Angleterre s'est imposée pour la deuxième fois en deux matches face à l'Argentine (35-25). Grâce à des essais de Ewels, Francis, Care et Collier, les hommes d'Eddie Jones ont pris le meilleur sur les Pumas, qui ont maintenu le suspens avec des essais de Tuculet, Matera et Boffelli.

- A la surprise générale, l'Ecosse, bien que privée de ses meilleurs joueurs en tournée avec les Lions britanniques (vainqueurs 32-10 des Maoris All Blacks), est allé s'imposer en Australie (24-19), avec trois essais de Taylor, Russell et Watson, contre trois également par l'ancien treiziste Israel Folau (2) et l'ex-demi de mêlée du Stade Français, Will Genia. C'est la première fois depuis 2012 que les joueurs écossais réalisent un tel exploit, qui sonne comme une revanche après le quart de finale de Coupe du Monde perdu d’un souffle (35-34) en 2015.

- Au Japon, l'Irlande a battu l'équipe nationale 50-22.

- A Suva, l'Italie a battu les Fidji 22-19.