AMICAL À LYON / FRANCE - NOUVELLE ZÉLANDE : Les Bleus et leur plan B ont failli surprendre les ALL Blacks (23-28).-Le match.

Ils ont endigué fièrement la marée noire. Les Bleus ont même mené à la mi-temps (15-14). Guidés par un brillant Yoann Maestri qui a tenu son rang de patron, les Bleus ont - mine de rien - signé trois essais et furent à deux doigt de créer la sensation, dans le money-time.
Gabriel Lzcrois, une première cape avec les Bleus, un doublé qui ne comptera pas pour du beurre pour l'ailie rochelais.

LYON (Groupama Stadium).- FRANCE - ALL BLACKS : 23-28
15-14 (mi-temps).
 
Belle soirée fraîche, splendide pelouse, match joué à guichets fermés soit 59 190 spectateurs. Arbitre M. Luke Pearce (Angleterre).
 
Pour la France : 3 essais Lacroix (17e), (29e), Chavancy (73e), une transformation Trinh-Duc (17e), deux pénalités Trinh-Duc (35e), Plisson (60e).
 
Pour la Nouvelle-Zélande : 4 essais Squire (13e), Duffie (25e), Topulatu (52e), Laumape (57e), 4 transformations Sopoaga (13e, 25e, 52e), Mo'unga (58e).
Carton jaune : Goodhue (68e, plaquage sans ballon).
 
ÉVOLUTION DU SCORE : 0-7, 7-7, 7-14, 12-14, 15-14 (mi-temps).-15-21, 15-28, 18-28, 23-28 (score final).
 
LES ÉQUIPES
 
FRANCE : Spedding - Bonneval, Danty,,Chavancy, Lacroix - (o) Trinh-Duc - (m) Lesgourgues - Lauret,Macalou,Tauleigne - Maestri,R. Taofifenua - Priso, Chat, Hamadache. 
Sont entrés en cours de match : Tolofua,: Ledevec, Mach,Plisson, Pointud, Boughanmi, Rattez, Sanconnie 
 
NOUVELLE ZÉLANDE : Havili - S. Tamanivalu, Laumape, Goodhue, Duffie - (o) Sopoaga - (m) Kerr-Barlow - Squire, A. Savea, Whitelock - Tuipulotu, Bird - Perry, Harris, Toomaga Allen.
Sont entrés en cours de match : Aumua, Barrett, Ioane, Drummond, O. Tu'ungafasi, Moli, Hunt, Mo'unga.
 
* LE MATCH
 
Le joli doublé de Gabriel Lacroix qui a mis la manière
 
Puisqu'il était entendu que le match retour de ce mardi soir entre France « B » et Nouvelle-Zélande « B » n'etait qu'un piège à pognon déguisé en match de sélection, auquel le manager général Guy Novès a accordé si peu d'attention qu'il ne pourra même pas en tirer gloriole de cette belle prestation .L'affaire a bien tourné pendant une mi-temps parce que cette sélection faite de bric et de broc a osé. A marqué trois essais dont deux signés du Rochelais Gabriel Lacroix, deux fois en bout de ligne.
 
Pour ses premiers vrais faux débuts sous un maillot tricolore, le filiforme ailier rochelais Gabriel Lacroix (1,71m, 80 kg) aura marqué les esprits en trouvant deux fois fortune. Deux bien dans son style. Le premier mis en débordement par son arrière Scott Spedding après un magnifique travail de passe de Camille Chat et de François Trinh-Duc (15e), le second sur une interception (27e) et quatre-vingt mètres de course solitaire.
A noter aussi son excellente défense (49e) d'homme à homme pour sauver un essai. Ce petit gabarit mérite d'être rapidement sélectionné avec le grand XV de France.
 
Après une première période où ils firent jeu égal avec la Nouvelle-Zélande bis, pour virer en tête à la pause (15-14) grâce donc à deux exploits de leur ailier, le gracile Rochelais Gabriel Lacroix, et douze minutes au cours desquelles ils firent preuve de solidarité et de volonté devant l'en-but pour endiguer la marée noire, les Français craquèrent ensuite et encaissèrent deux nouveaux essais (Tuipolutu à la 52e et Laumape, 56e) marqués en force par ces Blacks bis.
 
A l'heure de jeu, les Français parvinrent à revenir un peu au score (18-28) grâce à un but de pénalité signé Jules Plisson (61e) mais loupèrent une belle occasion de marquer (70e) sur pénaltouche et ballon porté, les All Blacks en infériorité numérique (carton jaune contre Goodhue (69e) pour plaquage sans ballon) parvenant à contrer l'alignement français.
 

 
A Saint-Denis comme à Lyon, on a vu des Néo-Zélandais préférer commettre des fautes intentionnelles devant leur en-but plutôt que de laisser l'adversaire les dominer. Cela leur a réussi. Au courage et avec le talent de Sekou Macoulou, auteur d'une percée majuscule (72e), France B s'incline fièrement (23-28) devant les Blacks bis, trois essais à quatre.