Quelles parties du corps font travailler les squats

Très polyvalents, les squats reviennent dans une panoplie d’entraînements chez les sportifs tels que les culturistes, les joueurs de tennis et les coureurs de fond. Les militaires s’en servent aussi régulièrement pour leur remise en forme avant ou après le travail. Si vous vous demandez quel est leur réel impact, alors découvrez dans les lignes qui suivent quelles parties du corps font travailler les squats !

Le bas du corps

Les squats sont très utiles pour renforcer le bas du corps, principalement les fesses et les muscles des cuisses (quadriceps, adducteurs et ischio-jambiers). Avec la succession des séances, le renforcement des membres inférieurs améliore les mouvements et réduit les risques de lésions articulaires, mais ce n’est pas tout. Lors du travail des muscles stabilisateurs, cet exercice permet de travailler à la fois l’équilibre et la mobilité.

Exercice de squat
Faire des squats avec ou sans charges s’avère très utile pour muscler, et tonifier le bas du corps.

D’autre part, plus vous faites de l’exercice, plus vous obtiendrez une grande amplitude de mouvement et vous pourrez baisser de plus en plus. L’exercice est très intéressant pour les sports où l’explosivité est importante (athlétisme, tennis…) car les muscles qui supportent le poids du corps sont travaillés et le corps bouge dans tous les sens.

Tous les muscles du corps

Les squats aident évidemment à renforcer les muscles des jambes, y compris les quadriceps, les ischio-jambiers et les mollets, mais ils créent également un environnement anabolique qui favorise le renforcement de l’ensemble des muscles du corps. Le mouvement est polyarticulaire et il implique un grand nombre de petits et grands muscles. Presque tous les muscles du bas du corps sont inclus dans le travail lors de l’exercice. 

Différents types de mouvements déplacent le stress sur différents groupes musculaires. Les squats classiques avec une barre sur les épaules concernent principalement les quadriceps, les gros muscles fessiers, les muscles de la cuisse, ainsi que les muscles du soléus, qui agissent comme des synergistes. Les stabilisants sont le biceps de la hanche, ainsi que le gastrocnémien. De plus, la charge tombe sur les muscles abdominaux, les extenseurs du dos et d’autres petits muscles des jambes et du torse

Lorsqu’ils sont effectués correctement, les squats ont une action si intense qu’ils activent la libération de testostérone et d’hormone de croissance humaine dans l’organisme, actions qui sont essentiels pour la croissance musculaire. Ces hormones contribueront également à augmenter la masse musculaire lorsque vous travaillerez d’autres zones du corps.

Le dos, l’abdomen, le cœur et le squelette

On trouve très peu d’exercices qui travaillent autant de muscles que les squats. Il s’agit donc d’une excellente activité polyvalente qui aide à tonifier et à renforcer le dos, l’abdomen et  les jambes. En outre, les squats renforcent les muscles qui participent à la régulation du glucose, au métabolisme des lipides et à la sensibilité à l’insuline.

Correctement exécuté, cet exercice vous protégera de l’obésité, du diabète et des maladies cardiovasculaires. Les squats brûlent beaucoup de calories et stimulent le système cardiovasculaire. En travaillant les muscles les plus longs du corps, les squats augmentent la densité osseuse de la colonne vertébrale, des hanches et des jambes. Cette action aide à prévenir l’ostéoporose, principalement chez les femmes.

Laisser un commentaire

Fermer le menu